Download I Muvrini - Invicta Album

Nom de L'Album: Invicta

Artiste: I Muvrini

  • Genre: Musiques du monde
  • Date de Sortie: 2015-03-30
  • Contenu: cleaned
  • Pays: FRA
  • Nombre de chansons: 16
  • Qualité: 320 kbps
  • Format: MP3 / .ZIP

  • ℗ 2015 A.G.F.B
I Muvrini - Invicta Album Complet Sorti Le 2015-03-30 en FRA contient un total de 16 chansons. Télécharger tout l'album I Muvrini - Invicta avec une trés bonne qualité gratuitement sans logiciel et sans inscription.

Liste des chansons de l'album:

Titre de la chanson Durée
1.
Tù o maè 4:08 Télécharger
2.
Celle que tu crois 4:23 Télécharger
3.
Dormi o bella 3:59 Télécharger
4.
È canti (feat. Delia Romanes) 4:53 Télécharger
5.
Dai dai 4:09 Télécharger
6.
Rompe u spechju 4:35 Télécharger
7.
U Pelegrinu 3:36 Télécharger
8.
O Ismà (Heart of Jenin) [feat. Les Polyphonies Hébraïques de Strasbourg] 4:42 Télécharger
9.
Imaginà 4:31 Télécharger
10.
Blowin in the wind 3:19 Télécharger
11.
Golucaru 4:27 Télécharger
12.
11 anni 5:24 Télécharger
13.
Utopia 3:50 Télécharger
14.
Corsican blues 3:45 Télécharger
15.
Déclaration des droits de l'âme 3:23 Télécharger

Avis

  • C'est quoi ce truc ?

    1
    Par Sonia123457
    I muvrini ont fait leur choix . Arrêter la recherche artistique et curseur à fond dans le sirop mielleux de la secte de l'embrouille à 2 balles genre : " on est tous des frères" , l'humanité en carton pâte bla bla bla et vas y que j'en rajoute des couches et des couches . Sauf qu'il manque l'essentiel dans tout ça :la spontanéité et surtout le doute , la recherche musicale et la prise de risque . Merci , circulez y a plus rien à voir .terminé . Vulgarité . Houston ici la base . On capte plus rien . Amen .
  • Album

    5
    Par Jean Marc 83
    Un album vivant de qualité à l'image du groupe, à écouter avec passion.
  • Un chef d’Oeuvre qui nous fait voyager !!!

    5
    Par Jérémy Leclercq Marseille
    Un album extraordinaire. Une grande diversité musicale à l’image du groupe. La musicalité est formidable, super instruments. Les chansons de l’album testées sur scène, ont été sublimées avec brio. Une réel volonté de faire passer des messages. Bravo à Jean Francois Bernardini, leader du groupe, pour tout le travail accompli sur cet album et sa recherche de la perfection qui s’entend sur cet album, bravo également à tous les voix, les musiciens et tous ceux qui ont travaillés dans l'ombre de cet album. Continuez Jean Francois à être inspiré, à rendre le monde meilleur par vos actions, et nous élever les coeurs Grazie GFB :-)
  • Enfin un excellent nouvel album studio !!!

    5
    Par Sambucucciu2020
    Certes, ce n’est pas un album de découverte. Pour les gens qui connaissent le groupe, il est une « compilation » des titres inédits apparus sur scène depuis 2013 ou même avant, et dont certains ont déjà été publiés sur le DVD Live « Imaginà Live ». (DVD de France 3 Corse, qui n’a pas eu une sortie nationale, qu’on peut trouver en Corse, ou en vente directe auprès d’AGFB). Il y a des reprises, il y a des chansons vraiment anciennes mais qui étaient restées inédites (« Golucaru » date de 2008 et aurait déjà pu paraître sur « Gioia » ou « Imaginà »... « Dai dai » est publiée dans une version définitive aux nouveaux couplets, après une première naissance en 2012...) Mais enfin, après « Imaginà », l’album OVNI, l’album incompris car incompréhensible, constitué de beaucoup de copiés-collés de la même chanson, au son sale, finalisé avec des moufles, dont la qualité était au final très inférieure à celle que peuvent avoir certaines maquettes ou démos réalisées à la maison, quelque chose de tellement inhabituel chez eux… les Muvrini revivent enfin à nouveau en studio. Alors bien entendu, c’est du « Muvrini de studio », où les orchestrations sont particulièrement enrichies, où le plus de simplicité de la scène disparaît… À chacun de juger, on aime ou pas, mais c’est un choix artistique comme un autre. Il y a la pièce de théâtre et le film avec sa post-prod. Les Muvrini font énormément de post-prod dans leurs albums studios. Dans un mix, les instruments sont innombrables, les voix overdubées en pagaille, mais c’est une pagaille organisée où tout s’articule très bien avec le reste, et ça le fait. Restent bien entendu toujours certaines curiosités, une « Déclaration des Droits de l’Âme » sur fond des premiers accords de « Diu vi salvi Regina » en boucle, des emprunts (conscients ou pas) comme beaucoup de Coldplay dans « È canti », ainsi que « la » chanson qu’on aurait aimé ne pas avoir, comme « Corsican Blues ». Mais des réussites sont bien présentes, cette fois-ci, comme ça l’avait été dans tous les albums jusqu’à « Gioia ». « Tù o Maè », « Dormi o Bella », « Dai dai », « Rompe u spechju », le très émouvant « O Ismà », et une « Utopia » qui a été débarrassée de sa trop grande proximité mélodique avec « Du Rhum, des femmes » de Soldat Louis (et oui, tendez bien l’oreille, ceux qui n’avaient pas remarqué et qui ont le DVD « Imaginà Live »). Les 63 minutes de l’album passent comme un éclair tellement il est plaisant à écouter, le son est réussi, le mastering excellent. Le packaging en lui-même ne fait pas défaut (mais ça c’est une constante) et le livret très beau, incluant, (pas comme à son habitude), beaucoup de photos du groupe. Verdict : Aucune hésitation, allez-y, et bonnes musiques !!!